Nos actualités

Comment réduire ses coûts : optimiser les achats

Réduire les coûtsDans l’industrie ou dans le commerce, les achats peuvent représenter jusqu’à 60% du CA alors même que la main d’œuvre n’en représente que 20% à 30%. La réduction des coûts passe donc souvent par une optimisation des achats, nécessaire pour assurer la rentabilité de l’entreprise. Quelques conseils pour optimiser ses achats.

1/ L’UNION FAIT LA FORCE : ACHETER À PLUSIEURS

Trop d’entreprises, notamment les petites et moyennes entreprises, restent seules face à leurs fournisseurs. De ce fait, elles sont en position de faiblesse : elles ont besoin du fournisseur et ne représentent pas un volume de chiffre d’affaires suffisant pour négocier. Or, il y a fort à parier que ce même fournisseur travaille avec d’autres entreprises de la même filière, voire des entreprises concurrentes.

Il peut donc être bon de se réunir en groupement d’acheteurs. En effet, ce type d’association permet d’acheter des volumes beaucoup plus importants et ainsi de négocier plus facilement des rabais qui peuvent être conséquents.

Peu développée en France, cette stratégie est pourtant un excellent moyen de réduire ses coûts. Par exemple, il existe un groupement d’installateurs en climatisation (le GICAF) qui, en achetant pour 17 entreprises du même secteur, réalise 6% d’économie sur les achats ! Cela peut paraître réduit, mais si les achats représentent 60% du CA, l’impact sur le résultat est conséquent !

2/ L’INNOVATION HORIZONTALE : IMPLIQUER LES FOURNISSEURS

Parallèlement, il peut être extrêmement profitable, pour réduire ses coûts en optimisant ses achats, d’impliquer son ou ses fournisseur(s) dans les processus d’innovation et d’évaluation.

En effet, trop d’entreprises oublient que le fait d’être client procure un certain poids face à son fournisseur. Dès lors, établir une grille d’évaluation de son fournisseur permet, chaque année, de faire le point avec lui sur les éléments à améliorer, tant en termes de qualité de produit que de qualité de service. Non seulement cette évaluation permet de rappeler au fournisseur la précarité (relative) de sa situation mais cela permet aussi de mettre en place de véritables stratégies d’innovation participative.

Car il est aussi possible d’envisager la relation client/fournisseur comme un partenariat bénéfique pour les deux parties. En aidant son fournisseur à s’améliorer et à innover, on profite indirectement des bénéfices de cette amélioration qui peut avoir un impact direct sur le coût des achats !

3/ OPTIMISER LE CHOIX DES PRODUITS

Il est également important d’éviter les situations de sous-qualité et de sur-qualité. En effet, il arrive bien souvent que les entreprises achètent des produits qui soient sont moins chers mais de qualité moindre que celle nécessaire ; soit sont plus chers en apportant une qualité supplémentaire non nécessaire.

L’adéquation besoin/produit est fondamentale pour optimiser les achats. Pour cela, il peut être intéressant d’établir un cahier des charges fonctionnel déterminant de manière précise les besoins de l’entreprise en termes d’achats.

4/ LA DÉLOCALISATION : LE SOURCING DANS LES PAYS LOW-COST

La dernière solution pour réduire ses coûts en optimisant ses achats peut être de sourcer dans les pays dits low-cost. Mais attention, acheter en Chine, en Inde ou au Vietnam peut être problématique pour certaines entreprises :

  • Difficultés de communication ;
  • Délais de transport incompressibles ;
  • Contrôle qualité compliqué ;
  • Coût du transport ;

Il est donc primordial d’évaluer au plus juste le bénéfice apporté par la délocalisation d’un certain nombre d’achats par rapport aux coûts supplémentaires engendrés.

 

Source: www.petite-entreprise.net – Publié le vendredi 7 février 2014
Non classé, Trésorerie

Laisser un commentaire (0) ↓

Laisser un commentaire